marion

Allergies et Intolérances

Allergies et intolérances

Allergies et intolérances

Dans la plupart des cas, l’asthme allergique est une maladie chronique des voies respiratoires, se manifestant par des crises …

La maladie cœliaque, aussi appelée intolérance au gluten, est une maladie digestive chronique qui touche presque 1% Français …

L’intolérance au lactose est une maladie génétique très courante qui représente 20 % de la population française …

Questionnaire personnalisé Lyon

Quelle spécialité est la plus adaptée pour moi ?

Mon Poivre Rose vous propose de réaliser un questionnaire simple et rapide afin de vous orienter vers la pratique et les thérapeutes les plus adaptés à vos besoins.

Laissez vous guider avec notre questionnaire.

Pour accéder au questionnaire, créez un compte gratuitement.

Torticolis

Le torticolis est une contraction musculaire du muscle sterno mastoïdien logé dans les cervicales, il est plus courant chez les femmes que chez les hommes.

Torticolis : Qu'est ce que c'est ?

Le torticolis est repérable lorsqu’il provoque une inclinaison de la tête ainsi qu’une mobilité très limitée de la tête avec des douleurs et des contractures musculaires au niveau du cou, plus l’inclinaison de la tête est lourde, plus le torticolis est grave.

Il existe plusieurs formes de torticolis : oculaire, inflammatoire, musculaire, tumoral, chronique ou aiguë… elle peut survenir lors du réveil à cause d’une mauvaise position et d’un mauvais mouvement.

Les approches de santé naturelle les plus utilisées et les mieux démontrées

  • Acupuncture
  • Phytothérapie
  • Homéopathie
  • Chiropraxie
Questionnaire personnalisé Lyon

Quelle spécialité est la plus adaptée pour moi ?

Mon Poivre Rose vous propose de réaliser un questionnaire simple et rapide afin de vous orienter vers la pratique et les thérapeutes les plus adaptés à vos besoins.

Laissez vous guider avec notre questionnaire.

Pour accéder au questionnaire, créez un compte gratuitement.

Dyslexie

La dyslexie

 La dyslexie est trouble de l’apprentissage écrit, regroupant la dyscalculie, dyspraxie, dysphasie, troubles spécifiques d’apprentissage. Elle peut toucher les enfants n’ayant aucun antécédent médical (audition, vision, lésion neurologique) cependant, ces enfants ont des troubles du langage écrit se traduisant avec un retard de lecture d’au moins 18 mois.

En plus des problèmes d’apprentissage, la dyslexie peut entraîner des problèmes de comportement sociaux ou d’anxiété. Trois types de dyslexies sont répertoriés  :

  • Dyslexie de surface : difficulté à reconnaître un mot dans sa globalité.
  • Dyslexie phonologique : difficulté à “déchiffrer” les mots.
  • Dyslexie mixte : Raccorde les deux types de dyslexie ci-dessus.

Les causes

Les causes de ce trouble sont encore inconnues mais plusieurs hypothèses sont proposées: la théorie phonologique, les dyslexiques n’arrivent pas à représenter et à manipuler mentalement le son de la parole. La théorie visuelle montre que les dyslexiques ont des troubles visuo-attentionnels il s’agit d’une mauvaise migration du neurone dans le cerveau lors de la lecture.

Ce problème à des chances d’être une anomalie génétique, cependant cela reste à confirmer. Généralement les enfants dyslexiques ont une dysorthographie, la dyslexie est aussi souvent liée  à des troubles du langage oral apparu durant dans la petite enfance.

Ce troubles induirait des risques d’hyperactivité et  de troubles de l’attention.

Les symptômes de la dyslexie

Les symptômes de la dyslexie sont quelquefois compliqués  à identifier mais certains signes apparaissent avant l’apprentissage de la lecture :  la difficulté à se repérer dans l’espace, des difficultés pour écrire son prénom, une difficulté à reconnaître les lettres, langage tardif, une mémoire immédiate insuffisante, une incapacité à faire des rimes, la difficulté à apprendre de nouveaux mots ou à construire des phrases.

Certains signes apparaissent à l’école primaire, Des problèmes de coordination ou de motricité, une difficulté pour apprendre une langue étrangère, un problème pour différencier certaines lettres ou certains mots, une difficulté à différencier certains mots proches, un manque d’attention, une difficulté à apprendre à lire, une tendance à ne pas mémoriser l’alphabet ou les jours de la semaine, une difficulté à découper un mot inconnu en plusieurs syllabes ou à épeler,et à prononcer des longs mots, une difficulté à répondre à plusieurs demandes en même temps, une difficulté de compréhension et une lenteur sur l’écriture.

Durant l’âge adulte, les symptômes sont les mêmes que les enfants si la dyslexie n’a pas été traitée avant l’âge adulte. Les symptômes sont les suivants : 

  • Difficultés à prendre des notes.
  • Difficultés à résumer une histoire.
  • Difficultés à comprendre certains traits d’humour ou certains proverbes.
  • Difficultés pour apprendre une langue étrangère.
  • Des problèmes d’orthographe.
  • Difficultés à lire, y compris à haute voix.

Les traitements médicaux de la dyslexie

Il n’existe aucun médicaments permettant de soigner ce trouble mais dans le cas de trouble de déficit de l’attention avec ou sans hyperactivité (lié à la dyslexie), un médecin peut vous proposer des médicaments. 

Pour traiter la dyslexie, l’orthophonie est la pratique la plus courante mais une ergothérapie ou une thérapie psychomotrice peut également aider ainsi que des séances chez un psychothérapeute peut s’avérer utile.

Questionnaire personnalisé Lyon

Quelle spécialité est la plus adaptée pour moi ?

Mon Poivre Rose vous propose de réaliser un questionnaire simple et rapide afin de vous orienter vers la pratique et les thérapeutes les plus adaptés à vos besoins.

Laissez vous guider avec notre questionnaire.

Pour accéder au questionnaire, créez un compte gratuitement.

Précocité

Votre enfant est-il surdoué ?

Lorsque le QI d’un enfant dépasse 130, il est considéré comme surdoué. Reconnaître les enfants avant qu’ils ne soient vieux n’est pas toujours facile et requiert un bon jugement.

Détecter les premiers signes de précocité

Reconnaître les signes du développement prématuré d’un enfant exige de la patience et une observation attentive, et non une interprétation excessive. 

Les enfants curieux ne sont pas forcément surdoués. 

De plus, il faut savoir que les signes d’une naissance prématurée chez un bébé ne se transmettent pas de la même manière que chez un enfant, même si dans les deux cas cela signifie que l’enfant est en avance sur son âge.

Les signes qui doivent vous alerter

Certains signes de précocité chez les enfants peuvent être remarqués par leurs proches, les principaux sont :

  • Votre enfant sait lire avant le CP mais il a des difficultés au niveau de l’écriture.
  • Il se passionne pour des thèmes très précis et a des interrogations métaphysiques.Il pose beaucoup de questions qui commencent par pourquoi.
  • Votre enfant a un sens très aguerri de la justice et est altruiste assez tôt.
  • Il apprécie discuter et est à l’aise. Parler avec des adultes ne le dérange pas, au contraire, il est plutôt à l’aise.
  • Votre enfant aime déjà faire des blagues et aime donner son avis sur tout.
  • – Il manque de maturité d’un point de vue affectif et demande beaucoup d’attention.
  • Votre enfant ne s’affirme pas, il reste discret  lorsqu’il est avec des enfants de son âge.

Afin d’identifier le développement précoce de l’enfant, des experts ont mis au point des tests. Le test de Wechsler est une référence pour le calcul du QI, bien que ce dernier soit très controversé car il ne mesure pas efficacement l’intelligence individuelle. Par exemple, ce test ne prend pas en considération tous les types d’intelligence, comme l’intelligence émotionnelle dont on parle beaucoup aujourd’hui.

Différents types de tests correspondants pour chaque tranche d’âge existent : le test pour les enfants de moins de 6 ans s’appelle WPPSI, et le test pour les enfants de 6 à 16 ans le Wisc IV.

Questionnaire personnalisé Lyon

Quelle spécialité est la plus adaptée pour moi ?

Mon Poivre Rose vous propose de réaliser un questionnaire simple et rapide afin de vous orienter vers la pratique et les thérapeutes les plus adaptés à vos besoins.

Laissez vous guider avec notre questionnaire.

Pour accéder au questionnaire, créez un compte gratuitement.

Bégaiement

Le bégaiement survient généralement chez l’enfant et disparaît spontanément dans la plupart des cas. Le bégaiement est un trouble du langage, qui se caractérise par des changements dans la fluidité et le rythme de la parole, et qui varie selon la situation.

Causes du bégaiement

Les causes du bégaiement ne sont pas encore connues, mais plusieurs hypothèses ont été proposées. Le bégaiement semblerait provenir d’origines neurologiques, psychologiques, émotionnelles ou comportementales.

Un environnement social inapproprié peut conduire au développement du bégaiement chez les enfants engendrant souvent des moqueries. 

Ce trouble peut apparaître à l’adolescence ou à l’âge adulte, des hypothèses ont été émis : 

  • Stress ou anxiété
  • Inconfort dans la qualité de vie
  • Choc émotionnel
  • Traumatisme cérébral

Facteurs favorisant la persistance du bégaiement

Si le bégaiement continue durant l’âge adulte et devient fréquent, certains facteurs peuvent le favoriser tel que :  de faibles aptitudes langagières/non verbales, la durée prolongée du bégaiement, l’apparition du bégaiement à un âge avancé ou des antécédents familiaux de persistance du bégaiement

Les symptômes du bégaiement

Ce trouble se caractérise par des difficultés d’élocution comme : l’usage de mots d’appui comme « bon », « ben » et « en fait », une prolongation des sons, des pauses vocales, des répétitions involontaires au niveau du premier son, de la première syllabe, des petits mots ou encore de certains segments de phrase et des perturbations du rythme et du débit de parole.

Le bégaiement est accentué en fonction des cas.

Les traitements du bégaiement

Pour soigner ce trouble généralement l’orthophonie est conseillée, un spécialiste met en place des exercices individuels ou en groupe.

Questionnaire personnalisé Lyon

Quelle spécialité est la plus adaptée pour moi ?

Mon Poivre Rose vous propose de réaliser un questionnaire simple et rapide afin de vous orienter vers la pratique et les thérapeutes les plus adaptés à vos besoins.

Laissez vous guider avec notre questionnaire.

Pour accéder au questionnaire, créez un compte gratuitement.

Autisme

L’autisme appartient au groupe des troubles envahissants du développement (TED), qui surviennent dans la petite enfance, généralement avant l’âge de 3 ans. Bien que les symptômes et la gravité varient, tous ces troubles interfèrent avec le fonctionnement. L’enfant ou l’adulte à communiquer et à interagir avec les autres.

Les TED les plus fréquemment observés sont :

  • L’autisme
  • Le syndrome d’Asperger
  • Le syndrome de Rett
  • Les TED non spécifiés (TED-NS)
  • Les troubles désintégratifs de l’enfance

Causes de l'autisme

L’autisme est un trouble du développement dont les causes exactes sont encore inconnues. Les chercheurs parlent de l’existence de nombreux facteurs derrière les origines du TED, y compris des facteurs génétiques et environnementaux qui affectent le développement du cerveau avant et après que plusieurs gènes soient impliqués dans l’apparition de l’autisme chez un enfant. 

On pense que ces facteurs jouent un rôle sur le développement du cerveau du fœtus. Certains facteurs génétiques prédisposants peuvent augmenter le risque d’un enfant de développer un autisme ou un TED.

Des facteurs environnementaux tels que l’exposition à des substances toxiques avant ou après l’accouchement, des complications pendant l’accouchement ou des infections avant la naissance pourraient également jouer un rôle. Le comportement des parents ou même leur éducation ne sont pas responsables de l’autisme de l’enfant. 

En 1998, une étude britannique a trouvé une association entre l’autisme et l’exposition à certains vaccins, notamment le vaccin contre la rougeole, la rubéole et les oreillons (ROR en France, ROR au Québec). Cependant, plusieurs études ont montré plus tard qu’il n’y avait aucun lien entre la vaccination et l’autisme.

 L’auteur principal de l’étude est maintenant accusé d’être atteint d’autisme (ou trouble autistique) le trouble envahissant du développement le plus connu.

Les enfants autistes ont souvent des problèmes dans trois domaines de développement critiques : l’interaction sociale, le langage et la communication, et le comportement. La gravité des symptômes varie considérablement entre les enfants à un âge précoce. D’autres se développent généralement au cours des premiers mois ou années, puis se retirent soudainement et deviennent agressifs ou perdent la langue qu’ils ont apprise. Bien que chaque enfant ait un comportement unique, les symptômes les plus courants chez les enfants sont :

Au niveau social

  • Difficulté à établir un contact visuel ou à comprendre les expressions du faciès
  • Difficulté à interpréter les expressions émotionnelles (savoir que quelqu’un est triste) 
  • Difficulté à exprimer ses émotions et ses ressentis . 
  • Aucune réponse lorsque vous l’appelez par son prénom. 
  • L’enfant préfère jouer seul, être dans son propre monde et ne pas se faire d’amis du même âge. 
  • Une difficulté à jouer à des jeux symboliques (imaginaires, fictifs). 
  • Résistance à l’étreinte ou aux câlins.

Au niveau de la communication et du langage :

  • L’enfant commence à parler après 2 ans 
  • L’apparition d’autres retards de développement vers 30 mois 
  • La perte de mots ou de phrases déjà acquis 
  • L’enfant ne regarde pas son interlocuteur. 
  • Incapacité de démarrer ou de maintenir une conversation. 
  • L’enfant parle avec un rythme ou un ton anormal (une intonation chantante ou un peu mécanique) 
  • L’enfant peut répéter des mots mais ne peut pas comprendre leur sens.

Au niveau de la communication et du langage:

  • Tendance à effectuer des actions répétitives (appelées stéréotypes), telles que se balancer, applaudir ou tourner sur soi-même.
  • Dépendance excessive à l’égard de conventions ou de rituels spécifiques.
  • Hypersensibilité ou insensibilité à la lumière, au son, au toucher, à certaines textures, ou insensibilité à la douleur. Cette caractéristique peut s’expliquer par le trouble du traitement de l’information sensorielle.
  • Une obsession pour certaines parties d’un objet, comme une roue d’un jouet.
  • L’enfant est en perpétuel mouvement.
  • L’enfant ne cherche pas à partager ses intérêts ou à s’ouvrir aux autres.
  • Explosions de colère, gestes agressifs dirigés contre soi-même (auto-attaque) et/ou dirigés contre les autres (contre le sexe opposé).

Personnes à risque

  • Au niveau du sexe de la personne : L’autisme semble affecter plus souvent les garçons que les filles (4 garçons pour 1 fille) 
  • Les individus ayant déjà des parents ou des frères et sœurs atteints 
  • Les personnes ayant d’autres troubles du développement tels que le syndrome de l’X fragile ou le syndrome de Down 4.

Facteurs de risque

Jusqu’à présent, il n’y a pas eu de facteurs de risque scientifiquement prouvés liés à l’autisme.

Questionnaire personnalisé Lyon

Quelle spécialité est la plus adaptée pour moi ?

Mon Poivre Rose vous propose de réaliser un questionnaire simple et rapide afin de vous orienter vers la pratique et les thérapeutes les plus adaptés à vos besoins.

Laissez vous guider avec notre questionnaire.

Pour accéder au questionnaire, créez un compte gratuitement.

Troubles de l’apprentissage

Ces troubles sont variés et multiples. La complexité réside en la détection de la cause de ces troubles. En France, 15 à 20% des enfants sont concernés par des difficultés d’apprentissages et scolaires selon INSERM.

Les troubles de l’apprentissage

L’autisme appartient au groupe des troubles envahissants du développement (TED), qui surviennent dans la petite enfance, généralement avant l’âge de 3 ans…

Le bégaiement survient généralement chez l’enfant et disparaît spontanément dans la plupart des cas. Le bégaiement est un trouble du langage, qui se caractérise…

Lorsque le QI d’un enfant dépasse 130, il est considéré comme surdoué. Reconnaître les enfants avant qu’ils ne soient vieux n’est pas toujours facile et requiert un bon jugement…

La dyslexie est trouble de l’apprentissage écrit, regroupant la dyscalculie, dyspraxie, dysphasie, troubles spécifiques d’apprentissage. Elle peut toucher les enfants n’ayant aucun antécédent médical…

Questionnaire personnalisé Lyon

Quelle spécialité est la plus adaptée pour moi ?

Mon Poivre Rose vous propose de réaliser un questionnaire simple et rapide afin de vous orienter vers la pratique et les thérapeutes les plus adaptés à vos besoins.

Laissez vous guider avec notre questionnaire.

Pour accéder au questionnaire, créez un compte gratuitement.

Dyspepsie

Les troubles digestifs fonctionnels et la dyspepsie : qu'est-ce que c'est ?

La dyspepsie fait référence à un trouble qui n’a pas de lésion connue mais qui provoque des désagréments du fonctionnement du système digestif. Il existe plusieurs types de troubles du système digestif de l’estomac (perte d’appétit, nausées, brûlures d’estomac, éructations, ballonnements), qui sont généralement appelées indigestion, et les troubles du système digestif des intestins (ballonnements abdominaux, flatulences, etc. ..), qui sont des problèmes très courants.

La dyspepsie est retrouvée chez 25 à 40 % des adultes, cette sensation de lourdeur, de « débordement » ou de ballonnement accompagné d’éructations, ou de douleur au-dessus du nombril qui survient pendant ou après les repas. Quant aux gaz intestinaux évacués sous forme de vent , ce qui arrive à presque tout le monde, 6 à 20 fois par jour, allant de 300 ml à 1 litre par jour.

Les causes

Une mauvaise alimentation ou une suralimentation est probablement la première cause d’indigestion. Chez certaines personnes, manger des aliments gras, sucrés ou épicés, boire du soda, du café ou de l’alcool peut irriter l’estomac et le système digestif et provoquer des douleurs. Ces aliments provoquent une indigestion fonctionnelle, parfois communément appelée « crise du foie » ou indigestion. 

Les troubles digestifs ont différentes manifestations : 

  • Une sensation de trop plein est généralement causée par le ralentissement de la digestion dû à l’apport de trop ou trop de graisses. 
  • Les brûlures d’estomac
  • Les brûlures post-sternales  sont le principal symptôme du reflux gastro-œsophagien. 
  • Les douleurs à l’estomac hors repas peuvent être causées par les raisons suivantes : si elles surviennent immédiatement après avoir mangé ou trop mangé ; cependant, si cela se produit hors un repas, vous devez pensez à faire un dépistage d’éventuels ulcères gastriques, de plaies au niveau de la  muqueuse de l’estomac ou du duodénum .
  • Les éructations, après un repas sont normales et sont généralement causées par l’expulsion d’air de la partie supérieure de l’estomac et sont directement liées à l’absorption d’air :
  • en mangeant 
  • si vous buvez trop vite ou avec une paille 
  •  lors de la mastication de chewing-gum 
  • la consommation de boissons gazeuses qui libèrent une grande quantité de dioxyde de carbone.

Avaler trop d’air peut également provoquer un hoquet.

Ces rots peuvent également être associés à une infection de la muqueuse gastrique ou de l’œsophage (œsophagite, gastrite, ulcère), ce qui nécessite un avis de spécialiste et une endoscopie s’ils persistent:

  • Les flatulences (gaz intestinaux) qui se dégagent sous forme de vents (pets) sont également un phénomène normal Les causes les plus fréquentes des gaz intestinaux sont : 
  • L’ingestion d’air en mangeant ou en buvant. Il ne rote pas, il suit le même chemin que la nourriture ; 
  • Les type d’aliments et de boissons .Certains aliments riches en glucides (comme les légumes crucifères, les pois secs, l’amidon, les pommes, etc.) fermentent et produisent plus de gaz que d’autres 
  • Un transit intestinal ralenti, ce qui permet aux aliments de fermenter davantage dans l’intestin. Ils font partie intégrante du syndrome du côlon irritable. Plus rarement, les gaz sont le symptôme de maladies de la muqueuse, comme les maladies inflammatoires (maladie de Crohn ou CU), la maladie cœliaque ou l’intolérance alimentaire, la plus connue étant le lactose.
  • Les ballonnements sont causés par la présence de gaz correspondant à la distension des intestins et sont la conséquence de divers troubles : syndrome du côlon irritable, constipation, effets secondaires de médicaments ou de suppléments (notamment ceux qui contiennent des produits laitiers).

Après 50 ans, tout gonflement intempestif , changement au niveau du transit, demande l’avis d’un spécialiste et une endoscopie (coloscopie). Seul cet examen permet d’éliminer le risque d’une maladie de la muqueuse colique et de confirmer le diagnostic de « syndrome du côlon irritable », aussi appelé « colopathie fonctionnelle ».

Les douleurs abdominales peuvent être dues à une suralimentation, mais vous devez vous rappeler de faire un dépistage d’un éventuel ulcère à l’estomac, qui est une plaie à l’estomac ou au duodénum qui provoque des douleurs et des crampes après les repas.

Autres causes fréquentes de troubles digestifs

Si les symptômes apparaissent soudainement et s’accompagnent d’un malaise général, la cause la plus probable est une infection gastro-intestinale ou une intoxication alimentaire. C’est ce qu’on appelle la gastro-entérite. Les symptômes les plus courants sont les nausées, les vomissements et la diarrhée. Si les symptômes persistent, il est nécessaire de consulter un gastro-entérologue pour éviter les complications causées par la diarrhée (déshydratation) ou d’autres raisons médicales ou chirurgicales, telles que l’appendicite. 

De nombreux médicaments, y compris les antibiotiques, l’aspirine ou les analgésiques (anti-inflammatoires non stéroïdiens), peuvent provoquer des douleurs à l’estomac, de la diarrhée ou de la constipation. 

Parfois, l’anxiété et le stress suffisent à provoquer des problèmes digestifs.

Les troubles « dits » fonctionnels

Même si des examens médicaux approfondis sont faits, il se peut que le spécialiste ne trouve pas liens pour expliquer les troubles digestifs, bien que la douleur, l’inconfort ou les symptômes soient toujours présents mais ils sont  caractérisés comme fonctionnels en raison d’un problème fonctionnel et non d’une maladie ou d’une lésion dans l’organisme. 

On parle alors de troubles haut de l’estomac, de dyspepsie fonctionnelle ,de coliques basses, de colopathie fonctionnelle ou de syndrome du côlon irritable . 

Chez certaines personnes atteintes de dyspepsie fonctionnelle, l’estomac ne se dilate pas autant qu’il le devrait après un repas, entraînant une sensation de trop plein.

Questionnaire personnalisé Lyon

Quelle spécialité est la plus adapteé pour moi ?

Mon Poivre Rose vous propose de réaliser un questionnaire simple et rapide afin de vous orienter vers la pratique et les thérapeutes les plus adaptés à vos besoins.

Laissez vous guider avec notre questionnaire.

Pour accéder au questionnaire, créez un compte gratuitement.

Diarrhée

La diarrhée

La diarrhée est un problème courant caractérisé par des selles liquides ou molles, qui sont plus conséquentes et volumineuses que d’habitude (plus de 3 fois par jour). 

Ce n’est pas une maladie, mais un symptôme de colite. La cause la plus fréquente est l’absorption d’aliments ou d’eau contaminés qui durent 1 à 2 jours puis disparaissent sans traitement.

Il est important de rester hydraté tout au long de cette période car le corps peut perdre beaucoup d’eau et de sels minéraux par les selles. 

Cette mesure est particulièrement importante pour les enfants et les personnes âgées, pour qui une déshydratation peut être très dangereuse. 

Après seulement 1 ou 2 jours, la diarrhée peut devenir très déshydratante pour les jeunes enfants. Dans les pays développés, la diarrhée entraîne rarement la mort. Cependant, dans les pays sous-développés, c’est la deuxième cause de décès chez les enfants de moins de 5 ans.

Causes

La diarrhée est un problème intestinal qui implique un ou plusieurs des 3 mécanismes suivants, et qui peuvent survenir parfois en même temps:

  • Le liquide dans les selles est insuffisamment absorbé par l’intestin ;
  • Une accélération du transit intestinal qui empêche les selles de se dessécher ; 
  • Perturbation du passage de l’eau et des sels minéraux du corps à travers la muqueuse intestinale.

La diarrhée chronique survient fréquemment lorque’un individu est sujet à un maladie intestinale.

Les causes les plus fréquemment observées sont:

  • Une intoxication alimentaire
  • Une gastro entérite chronique
  • L’anxiété ou le stress
  • Une prise de certains antibiotiques: ils opèrent un changement de la flore intestinale, ce qui entraîne une réduction de la capacité d’absorption de la paroi intestinale. 5 à 30% des utilisateurs d’antibiotiques sont sujets à des diarrhées.
  • Une maladie intestinale chronique comme, la maladie coeliaque qui est une intolérance au gluten, la maladie de Crohn, le syndrome des intestins irritables…
  • L’intolérance au lactose
  • Une hyperthyroïdie

Il est à noter que le choléra peut causer 10 litres de pertes de diarrhée par jour, mais cela est très rare dans les pays développés. 

Complications possibles

La déshydratation et tous les problèmes qu’elle peut engendrer sont les principales complications qu’il faut éviter.

La diarrhée peut également s’aggraver chez les patients recevant une antibiothérapie s’ils sont infectés par la bactérie Clostridium difficile. C’est le plus courant en milieu hospitalier. La bactérie C difficile utilise l’affaiblissement de la flore intestinale pour se développer dans l’intestin et sécrète 2 toxines (A et B) qui provoquent des diarrhées sévères en accélérant le transit intestinal et en réduisant l’absorption de liquide dans l’intestin. 

Par conséquent, quand un traitement antibiotique touche à sa fin et la diarrhée devient grave ou persistante, consultez immédiatement un médecin.

Jusqu’à un tiers des diarrhées associées aux antibiotiques sont causées par cette bactérie : une petite partie d’entre elles s’aggrave.

Questionnaire personnalisé Lyon

Quelle spécialité est la plus adaptée pour moi ?

Mon Poivre Rose vous propose de réaliser un questionnaire simple et rapide afin de vous orienter vers la pratique et les thérapeutes les plus adaptés à vos besoins.

Laissez vous guider avec notre questionnaire.

Pour accéder au questionnaire, créez un compte gratuitement.

Constipation

La constipation est un trouble de la motilité gastro-intestinale très répandu dans le monde. Comme il y a peu de consultations sur ce sujet, il est difficile de déterminer sa prévalence dans la population. Cependant, certaines études ont montré que 30% de la population en seraient touchées. La maladie est plus susceptible d’affecter les femmes, et son ratio augmente avec l’âge.

Constipation : Qu'est ce que c'est ?

La constipation représente des selles retardées ou difficiles à évacuer, elle peut être ponctuelle ou occasionnelle (durant la grossesse, en voyage) ou chronique, durant 6 à 12 mois.

Cliniquement, lorsque la fréquence de défécation est inférieure à 3 fois par semaine et qu’il est difficile de déféquer, on diagnostique une constipation.

Elle peut être accompagnée de douleurs abdominales, ballonnements intestinaux, de diarrhée et même de fissures anales. Quand les selles sont sorties, généralement elles sont petites, dures et sèches, la personne a souvent l’impression de ne pas avoir tout expulsé.

Les causes de la constipation

En termes de digestion, les intestins se contractent, durant la constipation, le phénomène de contraction intestinale ralentis (péristaltisme). Ce qui bloque les selles dans le côlon dans ce cas, la cause organique de la constipation est inconnue, mais la constipation fonctionnelle.

De plus, une mauvaise alimentation peut également causer de la constipation, notamment une constipation fonctionnelle provoquée par des mauvaises habitudes alimentaires, le manque d’exercice, l’anxiété et le stress. Des études montrent que quelques cas de constipation peuvent être causés par une intolérance au lait.

En plus de ces raisons, la rétention peut être la principale cause de constipation. Se retenir est une cause fréquente de constipation lorsque l’impulsion persiste. La rétention des selles rend la défécation difficile, durant cette période, le corps absorbe de l’eau des selles, donc la rétention cause la douleur.

La constipation peut être la répercussion d’une maladie du côlon (cancer colorectal), d’une maladie spécifique (syndrome du côlon irritable) ou d’une maladie neurologique (Parkinson). La constipation peut être (rarement) causée par une occlusion intestinale, bloquant le transit intestinal. Alors, la constipation survient immédiatement, provoquant des nausées et des vomissements.

Certains facteurs de risque sont plus susceptibles de causer de la constipation : une faible consommation de fibres, de légumes et de fruits, des antécédents familiaux, de dépression et de stress. La constipation sur le long terme peut sérieusement affecter votre corps, votre qualité de vie et peut même conduire à d’autres maladies physiologiques telles que le prolapsus des organes ou les hémorroïdes.

Constipation : les approches de santé naturelle les plus utilisées et les mieux démontrées

  • Naturopathie : L’alimentation a un effet significatif sur la constipation.Le naturopathe et ses traitements peuvent vous aider à changer votre mode de vie pour guérir la constipation à long terme.
  • Ostéopathie : la libération du sphincter et la mobilisation intestinale se sont avérées efficaces dans le traitement de la constipation.
  • Massage : Le massage abdominal permet d’améliorer le fonctionnement intestinal et afin de rétablir un fonctionnement normal du transit.

Acupuncture : Efficace pour traiter la constipation chronique et augmente la fréquence des selles par semaine.

Questionnaire personnalisé Lyon

Quelle spécialité est la plus adaptée pour moi ?

Mon Poivre Rose vous propose de réaliser un questionnaire simple et rapide afin de vous orienter vers la pratique et les thérapeutes les plus adaptés à vos besoins.

Laissez vous guider avec notre questionnaire.

Pour accéder au questionnaire, créez un compte gratuitement.