marion

Kinésiologie

Qu'est-ce que la kinésiologie ?

La kinésiologie, étymologiquement, est la science du mouvement , qui est une méthode d’équilibre psycho-physiologique. Elle se concentre sur la santé globale d’une personne tout en prenant en compte les aspects physiques, émotionnels et psychologiques. Sa principale caractéristique est d’utiliser des tests musculaires pour déterminer la fonction d’une personne, d’identifier et corriger son déséquilibre et éveiller son potentiel. 

Fondée aux États-Unis dans les années 1960 et en France dans les années 1980, elle combine trois méthodes principales : Touch for Health, le Concept Three In One et la Brain Gym.

Les grands principes

La kinésiologie est une « pratique professionnelle visant à améliorer l’équilibre global et le bien-être de l’individu ». 

La méthode du test musculaire utilisé en kinésiologie vise à établir un dialogue direct avec le corps. Il permet d’avoir accès à la mémoire des muscles, d’identifier les causes de certains blocages et la nature des remèdes à ses troubles. Son outil principal est la relation entre les émotions, le cerveau et les muscles. 

En état de stress, les muscles perdent leur énergie et s’affaiblissent , c’est de là que les expressions, « les bras m’en tombent » ou « j’ai les jambes en coton » s’inspirent. Normalement, lorsqu’une émotion positive est ressentie, les muscles se contractent. Cela traduit du tonus musculaire lié au stress ce qui permet un échange d’informations avec le reste du corps.

La kinésiologie a pour but de diminuer le stress pour redonner à chacun la possibilité de voir son potentiel, de retrouver sa mobilité personnelle, sa capacité de choix et de trouver des solutions à certains désagréments.

Le rééquilibrage énergétique qu’offre la kinésiologie est réalisé à l’aide de méthodes occidentales (chiropratique) et orientales (médecine traditionnelle chinoise).

Bienfaits de la kinésiologie

La kinésiologie s’adresse à tous et se pratique à tout âge. 

Elle permet de soulager la pression du corps (douleur, maladie, etc.) et des émotions mentales (stress, peur, phobie, anxiété, difficultés d’apprentissage, sommeil, alimentation, etc.).

Elle aide, également, à améliorer la confiance en soi, l’estime de soi, la prise de décision et les performances physiques et mentales 

Elle aide à comprendre les causes de certains mal-êtres , à trouver des réponses, des solutions et à atteindre des objectifs.

Les techniques de kinésiologie

Le Touch For Health (la Santé par le Toucher)

Dans les années 1960, docteur en chiropraticiens. George Goodhart a fondé Applied Kinesiology aux États-Unis, une entreprise qui combine des techniques posturales et d’équilibre énergétique pour les professionnels de la santé. Les trois dimensions principales du « triangle de la santé » sont l’anatomie, la nutrition et l’émotion. Il annonce de base des tests musculaires. 

En 1970,  Le Dr John Tee étend cette méthode au plus grand nombre et utilise la cinématique appliquée pour « la simplifier et la rendre accessible au public au nom de Touch for Health ». Il a développé une série de tests musculaires manuels pour équilibrer les muscles de tous les méridiens du corps afin d’assurer une bonne santé et d’augmenter le potentiel de chacun pour améliorer la santé, prévenir les maladies et libérer l’énergie naturelle de guérison.

Le Three in One Concepts (One Brain)

Fondé par Gordon Stokes, Daniel Whiteside et Candice Callaway, “trois concepts combinés en un” signifie la combinaison du corps, de l’esprit et de l’esprit. Cette méthode vise le système émotionnel ; elle corrige le blocage énergétique actuel, libère le système de croyances antérieures, élève le niveau de conscience et offre une liberté de choix pour l’avenir. Basé sur la responsabilité de l’individu, l’objectif de cette méthode est de regagner l’autorité, la force intérieure, le choix et l’unicité de l’individu. 

Cette méthode utilise des outils tels que le Behaviour Barometer, les caractéristiques structurelles et fonctionnelles ou le déclin lié à l’âge pour compenser les troubles causés par le stress émotionnel dans la mémoire cellulaire, subconsciente et consciente.

L’Edu-Kinésiologie (Brain Gym)

Cette technologie a été développée par Paul Dennison pour améliorer l’apprentissage par la stimulation, le relâchement et la relaxation afin que les adultes ou les enfants puissent atteindre leur plein potentiel. Il s’agit d’une méthode simple basée sur l’observation des vibrations du corps, les connexions entre les hémisphères du cerveau et la coordination globale. 

En complément des méthodes pédagogiques (suivi scolaire, orthophonie, etc.), elle est souvent utilisée, et elle montre que l’exercice stimule la croissance et modifie les mécanismes.

En plus de ces trois méthodes, d’autres méthodes ont été développées, telles que la kinésiologie craniosacrale, la kinésiologie périnatale, etc.

La kinésiologie en pratique

Déroulé d'une séance

Après un entretien avec le praticien, le but ou le thème de la conversation est fixé, le kinésiologue établit un dialogue avec le corps à travers des tests musculaires, et recherche les informations et l’équilibre dont la personne a besoin pour trouver une solution et se rapprocher de son objectif. Selon la technique, une personne est, le plus souvent, en position assise ou allongée. 

Elle interagit en permanence avec le praticien qui favorise le dialogue et la compréhension entre les individus et leurs corps. 

Selon l’Organisation mondiale de la santé, les kinésiologues sont “des experts en gestion du stress et en prévention de la santé”. Il ne demande pas d’interrompre le traitement ou l’observation psychologique. Il encourage ses patients à consulter un médecin s’ils ont des problèmes de santé. 

Il ne fait pas de diagnostic et n’octroie pas de traitements ou autres prescriptions.

Méditation

La méditation est un exercice physique et psychologique accessible à tous, qui consiste à se concentrer sur ses propres pensées et sentiments. Elle représente également un allié efficace dans le domaine de la thérapie. Elle est principalement utilisée pour attirer le calme, la détente et l’équilibre. La méditation contribue à améliorer la santé et le bien-être.

Méditation : comment ça marche ?

En se concentrant sur nos sentiments et notre cœur, la méditation permet de lâcher prise. La pratique de la méditation est propice à une grande relaxation et à la suppression des pensées négatives et du stress. Par conséquent, la méditation vous permet de vous concentrer sur les choses réelles et de cultiver des habitudes positives pour le bon fonctionnement physique et mental. Par conséquent, elle augmente le bien-être intérieur.

La méditation est au cœur de la plupart des pratiques spirituelles et religieuses, mais elle peut être utilisée en dehors de ces pratiques.

Le principe de la méditation vient de la relation entre les pensées, les émotions et les sensations physiques.

Il existe de nombreux types de méditation, mais ils ont tous quatre choses en commun :

  • Un endroit calme et tranquille où vous pourrez méditer, car les interférences seront minimisées.
  • Une posture confortable (assis, debout ou en marchant).
  • Il faudra vous concentrer sur un point précis et cela variera selon le style de méditation. L’attention peut être focalisée sur la visualisation ou la perception d’objets verbaux, physiques ou imaginaires.
  • Il est important que vous adoptiez un comportement ouvert qui laisse place à la méditation et à la distraction « dans les deux sens ».

Les techniques de méditation varient. Les types les plus courants sont la méditation Vipassana, la méditation transcendantale, la méditation Zen et la méditation de pleine conscience. Cette dernière est la plus courante en Occident. 

C’est une version occidentale et réexaminée de la méditation bouddhiste traditionnelle.

La méditation consiste à pratiquer la visualisation, à vider votre esprit et à stimuler vos capacités d’attention.

Méditation : à quoi ça sert ?

La méditation est un outil conçu pour attirer la paix intérieure et apaiser l’esprit et le corps. Les cours de méditation sont une source de détente. Cette pratique sensibilise les individus au fait que l’esprit est affecté par un grand nombre de pensées qui peuvent entraîner du stress et des pensées négatives.

Les principes de la méditation permettent de se débarrasser des automatismes imposés à notre esprit et de les recentrer sur l’essentiel.

De manière générale, la méditation peut être utilisée pour mieux appréhender les difficultés du quotidien, recharger les batteries et se sentir mieux.

Plus précisément, certaines techniques de méditation permettent de perdre du poids efficacement, de mieux gérer le stress et les émotions, et de prendre de meilleures décisions…

La méditation a fait l’objet de recherches scientifiques et ses effets ont été prouvés par la recherche scientifique. Par conséquent, elle ralentirait considérablement le vieillissement du cerveau et apprendrait à mieux contrôler la douleur ou à réduire les symptômes de la dépression.

Dans la tradition bouddhiste, le but de la méditation est de soulager la douleur. Il s’agit de se mettre dans un état de connexion à soi, tout en abandonnant notre besoin de contrôle.

Nos praticiens en méditation

Stéphanie CHAZOT : Sophrologie / Relaxation / Méditation à Lyon

Stéphanie CHAZOT

“La porte du changement ne peut s’ouvrir que de l’intérieur” – Jacques Salomé

Villeurbanne

Sophrologie / Relaxation / Méditation

Fleurs de Bach

Les fleurs de Bach doivent leur nom au docteur britannique Edward Bach. En 1930, ce médecin très intéressé par l’homéopathie développe les fleurs de Bach sous forme d’élixirs floraux. 

Ces élixirs se composent de 38 extraits floraux. Ils sont utilisés pour traiter les symptômes psychiques et émotionnels, chacun correspondant à une maladie spécifique.

Fleurs de Bach : comment ça marche ?

Les fleurs de Bach sont des élixirs de fleurs qui permettent de soulager les maux physiques et psychologiques sans effets nocifs ou secondaires. Dr. Edward Bach, le créateur de cette pratique, a mis en place un procédé pour extraire différentes gouttes aux vertus très variées de ces fleurs. Les fleurs de Bach sont utiles lorsqu’on arrive à trouver la bonne essence correspondant à l’émotion à traiter. 

Le choix des essences est fondamental, à  noter qu’il est possible de combiner jusqu’à 6 essences différentes. Les fleurs ont un effet positif sur les émotions et les humeurs. 

Les fleurs de Bach sont des moyens permettant au consultant d’agir sur son corps et de stimuler sa force vitale. L’effet des fleurs de Bach est similaire à celui de l’homéopathie et de la phytothérapie. 

D’après la théorie, les essences florales contiennent l’énergie de la plante d’origine, ce qui rendrait un processus d’auto-guérison de l’organisme possible.  Chaque personne est composée différemment, le remède typique est adapté au tempérament et à la personnalité du consultant.

Les personnes consomment généralement ces plantes sans être renseigné, mais il est préférable de demander conseil à un thérapeute spécialisé afin qu’il puisse vous guider vers le mélange le plus approprié au trouble identifié. La dose recommandée est de 4 gouttes, 4 fois par jour. Le mode opératoire est assez simple : les gouttes peuvent être prises dans un verre d’eau ou sur la langue.

Fleurs de Bach : à quoi ça sert ?

Les fleurs de Bach pourraient restaurer l’équilibre intérieur d’une personne. Ces traitements s’appliquent davantage aux problèmes liés au troubles psychiques, qu’aux problèmes physiques. Ils sont recommandés pour soulager de nombreux troubles de l’humeur tels que la dépression, le stress, l’anxiété et la solitude. Il a été démontré que les fleurs de Bach combattent la fatigue, le manque de motivation, et les sautes d’humeur… elles peuvent également améliorer la mémoire et la concentration.

De plus, les fleurs de Bach peuvent être utilisées pour les cas d’hypersensibilité, de sentiment d’incertitude, de jalousie ou de culpabilité. Elles peuvent également aider les personnes qui s’inquiètent facilement ou excessivement. 

Les élixirs floraux qui proviennent des fleurs de Bach ont des caractéristiques différentes et soulagent certains troubles de l’humeur. Les fleurs de Bach aident à rétablir l’harmonie et la tranquillité d’esprit.

Nos naturopathes en fleurs de bach

Chrystèle MOYNE : Naturopathie / Aromathérapie / Diététique / Fleurs de bach / Gémmothérapie / Micronutrition / Phytothérapie à Lyon

Chrystèle MOYNE

Primum non nocere : d’abord ne pas nuire

Lyon 6

Naturopathie / Aromathérapie / Diététique / Fleurs de bach / Gémmothérapie / Micronutrition / Phytothérapie

Ludivine GÉNIN : Naturopathie / Aromathérapie / Fleurs de bach / Gémmothérapie / Réflexologie / Phytothérapie à Lyon

Ludivine GÉNIN

Vos troubles de santé ne sont pas une fatalité; prenez votre santé en main en étant bien accompagné!

Lyon 6

Naturopathie / Aromathérapie / Fleurs de bach / Gémmothérapie / Réflexologie / Phytothérapie

Gemmothérapie

Du latin gemmae, qui signifie bourgeon, la gemmothérapie est une forme de traitement à base de plantes qui utilise le tissu embryonnaire végétal pour traiter certaines maladies.

Qu'est-ce que la gemmothérapie ?

Du latin gemmae, qui signifie bourgeon, la gemmothérapie est une forme de traitement à base de plantes qui utilise le tissu embryonnaire végétal pour traiter certaines maladies.

La gemmothérapie, souvent appelée « thérapie des bourgeons », fait partie d’une grande famille de thérapies à base de plantes qui ont été développées pour prévenir et traiter divers problèmes de santé des plantes. 

Du latin gemme, qui signifie bourgeon et aussi pierre précieuse, la gemmothérapie utilise uniquement des tissus germinaux frais provenant de plantes, d’arbres et d’arbustes, à savoir des bourgeons, des pousses et des racines. 

Des embryons immergés dans un mélange d’eau, d’alcool et de glycérine sont utilisés pour fabriquer une solution de substances actives végétales concentrées. Bien entendu, leurs propriétés dites cicatrisantes varient selon la plante dont ils sont issus : le cassis est utilisé pour l’énergie, le sapin est utilisé pour la toux, l’aubépine est utilisée pour le cœur… De plus, certains produits de gemmothérapie contiennent bien faits des diurétiques, drainants et détoxifiants.

Les grands principes

Selon cette théorie, les bourgeons ont certaines propriétés thérapeutiques supérieures à différentes parties des plantes matures ; les bourgeons, en tant qu’embryons, ont en même temps le potentiel de développement des plantes comme si c’ était les racines, les tiges, les feuilles, les fleurs et les fruits.

Il contient également des concentrations élevées d’hormones, d’oligoéléments, de vitamines, de minéraux et d’autres éléments actifs.

Les initiés à la gemmothérapie parlent de l’intégralité du bourgeon. Le tissu embryonnaire fournit non seulement une teneur plus élevée en ingrédients actifs, mais a également une gamme d’action nettement plus large par rapport à chaque partie de la plante extraite séparément.

Par exemple, le bourgeon d’aubépine, qui est largement utilisé en gemmothérapie, a des bienfaits qui proviendraient de ces  fruits (influence sur le muscle cardiaque) et de ces fleurs (influence sur la fréquence cardiaque). 

Le bourgeon de tilleul, quant à lui, combine les propriétés apaisantes de la fleur de cet arbre et les propriétés nettoyantes et diurétiques de l’aubier, qui est la partie molle et blanchâtre qui se forme entre le bois dur et l’écorce toutes les années. 

C’est pour toutes ces raisons que la gemmothérapie est parfois appelée « phytothérapie mondiale ». Cependant, cette intégralité ne doit pas être considérée comme une règle absolue. 

Les bourgeons n’ont pas toujours tous les bienfaits que la plante peut apporter . La croissance peut également être un facteur important dans l’acquisition de certaines propriétés, voire indispensable. Par exemple, les pousses de framboise n’ont pas autant de vitamine C que son fruit mûr.

Macérat ou dilution ?

Il existe deux écoles théoriques dans le développement de produits en gemmothérapie : l’une soutient l’utilisation de bourgeons sous forme d’extraits (macérat), et l’autre soutient l’utilisation de diluants homéopathiques préalablement réaliser, que nous appelons la forme 1D.

Le macérat

Pour obtenir le macérat, les bourgeons sont trempés dans un mélange eau-glycérine-alcool pendant 21 jours et sont ensuite filtrés. La substance obtenue, appelée « macérat mère », est comparée à la teinture mère, la base des solutions phytothérapeutiques. 

Cependant, il est moins concentré que la teinture, en le diluant de 1/20 au lieu de 1/10. Il est généralement dilué dans un peu d’eau. 

La posologie varie selon le produit. Généralement , on prend 5 à 15 gouttes par jour (en une seule prise ou de deux ou trois par jour).

La forme 1D

La forme 1D correspond à une solution dix fois plus diluée que le macérât. De plus, la formulation originale ne contient pas d’humidité. Les bourgeons ne sont trempés que dans de l’alcool et de la glycérine, ce qui contredit la formule du docteur Henry, qui vise à extraire les éléments actifs des plantes. Bien que l’1D s’inspire de l’homéopathie, ce n’est pas à proprement parler de l’homéopathie. 

D’une part, elle est relativement plus concentrée, ce qui signifie qu’elle contient encore plus d’éléments actifs et pas seulement la simple fonction de « vibration » des solutions homéopathiques. De plus, la fabrication de la forme 1D n’implique généralement pas de dynamisation, qui est le processus d’agitation et qui est indispensable dans une solution homéopathique.

Les bienfaits de la gemmothérapie

Bien que les connaissances scientifiques sur les propriétés médicinales des plantes ne cessent de croître, la gemmothérapie n’a pas encore fait l’objet de publications scientifiques, de sorte que son efficacité ne peut être affirmée avec certitude.

Traditionnellement, les bourgeons de différentes plantes ou fruits sont utilisés pour les indications suivantes :

Contribuer au traitement des maladies cardiovasculaires

Le gui est une plante très largement utilisée pour aider à réguler les problèmes cardiaques. Les bourgeons, utilisés sous forme de macérat concentré en glycérine, réduirait les risques cardiovasculaires en abaissant le taux de cholestérol sanguin. 

L’aubépine, elle, est également utilisée pour les problèmes cardiaques grâce à ses fleurs (réduit les battements cardiaques et les palpitations) et les propriétés stimulantes de ses fruits (effet protecteur sur le muscle cardiaque).Les bourgeons d’amandier et de tilleul diminuent le taux de triglycérides dans le sang et ont un effet anticoagulant, ce qui prévient des maladies cardiovasculaires.

Détoxifier l’organisme

On dit que le tilleul, le romarin et les bourgeons d’amande nettoient le corps de ses déchets (par exemple l’acide urique). Les bourgeons de bouleau  sont aussi utilisés pour nettoyer le foie et les voies urinaires, et pour faciliter l’élimination des déchets organiques tels que l’acide urique et le cholestérol. La bourgeon de cassis,lui, aurait un effet purgatif sur le foie.

Améliorer le sommeil et lutter contre la fatigue

Le bourgeon de figuier a un effet sur le système endocrinien, ce qui explique son effet positif sur les troubles du sommeil. Quant au bourgeon de cassis, il aide à combattre la fatigue physique et mentale. Le bourgeon de thym,lui, peut également soulager la douleur et améliorer la qualité du sommeil.

Contribuer au traitement des troubles arthritiques

En raison de ses propriétés, il est dit que les bourgeons de bouleau sont efficaces dans le traitement de l’arthrite chronique progressive. Les bourgeons de pin et de gui ont des propriétés anti-inflammatoires et peuvent aider à soulager les problèmes d’arthrite.

Renforcer la santé

Quant aux bourgeons de vigne et de romarin, on dit qu’ils aident à renforcer la santé physique grâce à leurs propriétés antioxydantes et à leurs niveaux élevés de polyphénols.

La gemmothérapie en pratique

Déroulé d'une séance

Une séance de gemmothérapie se déroule en fonction du domaine d’expertise du thérapeute.

Habituellement, la première séance consiste à clarifier les antécédents médicaux du patient et à se renseigner sur son état actuel, et ses problèmes. Lorsque le praticien le découvrira, il indiquera au patient quel type de bourgeon prendre en lui renseignant également la fréquence et la dose de la prise.

Contre-indications de la gemmothérapie

La gemmothérapie comprend certaines contre-indications et précautions, en particulier pour les femmes enceintes. 

Au début de la grossesse, il est recommandé de consulter votre médecin avant de prendre pour des bourgeons. Certains bourgeons sont également déconseillés aux personnes souffrant de maladies cardiaques ou ayant des problèmes de coagulation et d’hypertension. Si vous prenez des médicaments, vous devez vous assurer que la prise de bourgeons n’interagit pas avec eux.

Phytothérapie

La phytothérapie est une discipline qui vise à restaurer et à stabiliser la santé grâce aux propriétés médicinales des plantes. Les plantes médicinales inscrites à la Pharmacopée Française ont été testées et approuvées sur certains troubles.

Phytothérapie : comment ça marche ?

D’après les phytothérapeutes, chaque personne a des atouts importants pour pouvoir se maintenir en bonne santé. Cependant, ces atouts peuvent être affectés par certains facteurs externes, tels que le stress, une mauvaise alimentation… Qui seraient la cause de l’apparition de troubles et de maladies. Chaque symptômes est un avertissement pour l’organisme.

Certaines plantes ont des propriétés anti-inflammatoires, apaisantes, antibactériennes, stimulantes ou analgésiques, qui peuvent réactiver le système immunitaire. Ces caractéristiques sont dérivées de ses ingrédients et des ingrédients actifs qui y sont contenus. Selon la phytothérapie, la plante est efficace que si son utilisation est entière. 

Les remèdes phytothérapeutiques peuvent être utilisés localement ou par voie orale : crèmes, infusions, teintures, comprimés…

Phytothérapie : à quoi ça sert ?

Les plantes médicinales ont le potentiel de reconstituer le capital vital pour atteindre un état stable de plus ,elles sont donc utilisées afin d’atténuer de nombreuses maladies : acné, cicatrices sur la peau, problèmes digestifs, maux de tête troubles du sommeil, stress, douleurs, l’arthrose, peur, fièvre, rhumes…

Aromathérapie

L’aromathérapie est une pratique holistique basée sur les propriétés thérapeutiques des huiles essentielles. Cette pratique vise à rétablir l’équilibre de l’organisme et améliorer la santé dans sa globalité. Les huiles essentielles sont des composantes aromatiques extraites des plantes, l’extraction est réalisée par solvant ou distillation.

Les huiles essentielles ont des fins thérapeutiques

L’aromathérapie se fait par une distillation à la vapeur d’eau avec les différentes parties de plantes aromatiques pour produire des huiles essentielles. 

Pour fabriquer des huiles essentielles, les fleurs (romarin, lavande, roses), les feuilles (arbre à thé), les graines, l’écorce, les racines peuvent être utilisées ou encore du bois (cèdre) et même des fruits (citron, orange). 

Les essences de l’huile varient d’une composition à l’autre et il y a de nombreux avantages. 

En effet, une même plante ou des espèces végétales différentes peuvent avoir des effets thérapeutiques différents. Il existe une centaine de variétés de plantes qui produisent des essences aromatiques. 

Chaque huile est composée de nombreux éléments aux caractéristiques spécifiques, et ces éléments ont des effets différents sur le corps et sur l’esprit. Par exemple, certaines huiles essentielles ont des propriétés anti-inflammatoires, antibactériennes, analgésiques, sédatives et même analgésiques. D’autres ont des propriétés stimulantes ou encore relaxantes.

Les huiles essentielles peuvent être utilisées de différentes manières en fonction de leurs essences: diffusion dans l’air, inhalation, utilisation cutanée ou orale. Dans tous ces cas, soyez prudent lorsque vous l’utilisez.

Étant donné que ce sont des aliments puissants, ils peuvent devenir dangereux s’ils ne sont pas utilisés aux doses recommandées. Par conséquent, à quelques exceptions près, les huiles essentielles doivent généralement être diluées dans des huiles naturelles.

Les vertus des huiles essentielles

Dans la littérature scientifique, il a été démontré que l’aromathérapie aide à traiter les troubles du sommeil, les maux de tête, à traiter l’acné et à soulager le stress. L’utilisation d’huiles essentielles favorise la cicatrisation et aide à soulager les menstruations irrégulières ou douloureuses. Les huiles essentielles sont également utilisées dans certains environnements, comme certaines grossesses pour soulager les douleurs lors de l’accouchement, ou certains hôpitaux pour aider certaines patientes à mieux se sentir à leur traitement ou thérapie. 

Les huiles essentielles peuvent être utilisées de différentes manières. Elles peuvent être inhalées, appliquées localement sur la peau ou prises par voie orale: la dose doit être contrôlée par un aromathérapeute. L’huile rentre pénètrent le corps et intervient dans les différentes fonctions du corps, de l’esprit.

Psychologie

La psychologie est l’étude des éléments des cas psychologiques, le comportement et les processus intellectuels. C’est une science qui vise à distinguer et comprendre l’organisation de nos activités mentales et les réactions qui y sont liées.

Psychologie : comment ça marche

La psychologie a un large éventail de domaines de recherche (la transcription de l’activité des cellules nerveuses, l’étude de l’effet sur le comportement par la psychothérapie, etc.). Cela en fait un sujet aux définitions diverses. La psychologie étant une science, elle implique un apprentissage psychologique établi par l’observation et l’expérimentation. 

Dans la branche de la recherche en psychologie, on peut citer :

Psychologie générale

La psychologie est utilisée pour évaluer les fonctions de référence (mémoire, raisonnement, apprentissage)

La psychologie du développement

Cette branche étudie l’évolution du comportement mental du début à la fin de la vie.

La psychopathologie

Connue sous le nom de « psychologie de la santé », elle se concentre sur les conséquences psychologiques des troubles mentaux et des maladies « physiques » (appelées aussi physiologie).

La Neuropsychologie

Elle étudie différentes manifestations mentales et comportementales liées au dysfonctionnement mental et aux blessures. La psychologie sociale se concentre sur la façon dont la réflexion et le comportement individuels sont affectés par les règles culturelles et sociales.

Psychologie du travail

Elle agit sur la relation entre les personnes et leur environnement physique et social, c’est-à-dire le travail. 

Tous les domaines sont liés à la pratique de la psychologie. 

Quelle que soit la branche, la psychologie requiert un diplôme et des compétences spécifiques. Tous les psychologues sont des professionnels certifiés au niveau national.

Psychologie : à quoi ça sert ?

C’est une science conçue pour déterminer la composition et la fonction de l’activité cérébrale et le comportement qui en résulte. 

Elle est définie comme l’étude de l’esprit, puis de la conscience et enfin du comportement. 

Les psychologues doivent respecter certaines règles morales et législatives.

Nos psychologues

Cécile PLANCHE - Psychologue à Lyon

Cécile PLANCHE

“Les mots savent de nous des choses que nous ignorons d’eux” René Char.

Lyon 1

Psychologue

Sophrologie

La sophrologie est une pratique psycho-corporelle qui a pour objectif de mieux se connaître et de connaître l’équilibre entre ses émotions, ses ressentis et son corps. La relaxation et la respiration sont fondamentales dans la pratique de la sophrologie. 

Pour les personnes qui choisissent cette pratique, elle est vue comme une réelle philosophie de vie et comme une source d’harmonie entre son corps et son esprit.

Sophrologie : comment ça marche ?

La sophrologie dite caycédienne a vu le jour dans les années 60, grâce au psychiatre Alfonso Caycedo. Cette pratique met en lumière le corps et son fonctionnement , pour ensuite y voir l’aspect psychique de certains maux. 

D’après la philosophie sophrologique, les actions positives corporelles ou psychiques faites par l’individu auront des répercussions positives pour l’individu dans son entièreté. La sophrologie demande une réelle ouverture d’esprit et de la délicatesse, autant pour le sophrologue que pour la personne pratiquant une séance de sophrologie.

Ces trois principes fondamentaux dans la sophrologie permettent de réaliser certains exercices comme : la maîtrise de sa respiration, le relâchement musculaire et la vision optimiste face à la vie quotidienne.

Une séance de sophrologie s’articule de façon orale, plus particulièrement, autour de médiations du corps qui incluent la relaxation et la respiration.

A votre première séance de sophrologie, le sophrologue et vous allez échanger autour de vos besoins, de votre alimentation, de votre sommeil et de vos habitudes quotidiennes pour définir un objectif. Par la suite, le sophrologue élaborera un programme afin d’atteindre l’objectif fixé en amont.

Ensuite, toutes vos séances auront un but précis dans votre thérapie et se dynamiseront autour de certains exercices de respiration, de relaxation et de visualisation psychique.

Exemples d'exercices en sophrologie

  • Des mouvements doux qui seront associés à de la respiration contrôlée.
  • Des stimulations corporelles et des exercices de méditation.
  • De la sophronisation, pour visualiser notre vie quotidienne plus sereinement.

Quels bénéfices ?

La sophrologie a pour but de renforcer ou de mettre en place un équilibre entre les émotions, les pensées et le corps pour améliorer la vie quotidienne (gestion du stress, confiance en soi, gestion des émotions…).

La sophrologie n’est pas qu’une thérapie, c’est une méthode d’apprentissage qui permet à l’individu d’acquérir des capacités utiles au quotidien pour réussir à gérer et à surmonter les inquiétudes et les difficultés du quotidien. Elle peut être également utilisée pour préparer un événement spécial ( examen, entretien professionnel, discours ou intervention en public) ou encore être pratiquée en complément d’un traitement médical ( addictions, chimiothérapie, intervention chirurgicale…). 

La sophrologie est également pratiquée par les artistes ou les sportifs de haut niveau pour les aider à gérer leur  stress. Elle peut aussi aider les femmes enceintes pendant leur grossesse et à l’accouchement.

Mis à part ses bienfaits thérapeutiques, la sophrologie est un mode de vie. Elle peut faire figure de complément à une activité sportive, à de la méditation ou du yoga. 

A noter que, comme l’hypnose, la sophrologie utilise la voix comme moyen d’accompagnement et de modification du conscient, elle reste quand même différente de l’hypnose. La sophrologie privilégie l’autonomie et l’accomplissement de soi pour que la démarche de l’individu soit plus personnelle et plus globale.

Réflexologie

La réflexologie est une pratique thérapeutique manuelle basée sur la stimulation de points de réflexes sur différentes parties du corps, divisée en 4 spécialités : la plantaire (pied), la palmaire (main), auriculaire (oreille) et la faciale (visage).

Réflexologie : comment ça marche ?

Cousine de l’acupuncture, elle ne se pratique pas à l’aide d’aiguille mais par acupression (massage et pression à l’aide de la pulpe des doigts). Elle fait partie des différentes pratiques de la médecine chinoise traditionnelle (MTC).

Selon le principe théorique de cette pratique, les mains, les pieds, les oreilles et le visage sont des représentations de l’ensemble du corps ; cette représentation sera composée de zones de réflexion, dont chacune est attribuée à un organe, une glande ou une partie du corps. 

La connexion entre la zone réflexe et les parties correspondantes du corps se fait par des terminaisons nerveuses. En manipulant manuellement, avec un massage, la zone de réflexion des oreilles, des pieds, des mains ou du visage, aiderait à opérer à une certaine distance de la partie du corps affectée à la zone de réflexion.

Le massage des pieds est divisé en quatre domaines :

Réflexologie plantaire :

C’est le type de réflexologie le plus courant. Le pied est une représentation miniature du corps où chaque point correspond à un organe ou une partie du corps. Les deux côtés du pied soulageraient la moitié gauche, la moitié droite du corps et les organes généralement les plus importants (rein, rate, foie, poumons) 

La réflexologie plantaire aiderait à détendre le corps par le pied.

Réflexologie palmaire :

Massage des zones réflexes palmaires (main) Il consiste à masser les mains, stimuler les points réflexes de celles-ci, la main, comme le pied, serait une image miroir de notre corps, et masser la main activerait les points réflexes.

Réflexologie auriculaire :

La réflexologie auriculaire est basée sur le massage de l’oreille, qui comprend également des points de pression sur l’oreillette.

Au niveau auriculaire, il est possible de soulager efficacement la douleur et certaines dépendances, notamment le tabagisme.

Réflexologie faciale/crânienne (tête)

En réflexologie, le visage est une zone importante. C’est la partie la plus sollicitée du corps. Elle peut soulager les maux de tête et les migraines.

Biologiquement, cette pratique peut stimuler les nerfs reliés à divers organes pour provoquer la production d’endorphines ou augmenter la circulation de la lymphe dans l’organisme. Ces mécanismes peuvent expliquer son efficacité.

Réflexologie : à quoi ça sert ?

L’objectif principal de la réflexologie est d’activer l’auto-réparation et de rééquilibrer le corps. La réflexologie est particulièrement utile pour expulser les toxines du corps et soulager certaines douleurs. 

Au bout d’un quart d’heure, elle permet de ressentir un état général de relaxation. Cette approche a pour effet de réduire l’anxiété liée aux symptômes de la ménopause, d’améliorer le sommeil, de réduire les symptômes du syndrome prémenstruel, de favoriser la grossesse et de réduire le stress et les émotions négatives. 

Cette pratique est également largement utilisée pour soulager les effets secondaires de certains médicaments et améliorer la qualité de vie des patients atteints de maladies graves comme le cancer. 

En lien avec la réflexologie

Le protocole de réflexologie auriculaire favorise la relaxation grâce à certaines techniques. Un massage doux de l’oreille soulage…

La réflexologie plantaire est une série d’applications de techniques de massage et d’acupression sur les pieds, elle analyse les activités…

L’auriculothérapie est un complément à la médecine classique pour exploiter la capacité du corps à se réparer

Ostéopathie

L’ostéopathie est un exercice manuel conçu pour restaurer le mouvement des tissus, des organes et des articulations. L’ostéopathie est l’une des pratiques adjuvants les plus respectées et les plus utilisées, en particulier pour les douleurs dorsales et articulaires. Mais elle peut soulager tous les types de douleurs grâce à une approche holistique, axée sur la personne dans son ensemble au lieu de se concentrer sur les symptômes.

Quelles sont les techniques utilisées en ostéopathie ?

L’ostéopathie est appelée “thérapie additionnelle aux maux de dos”. Mais sa pratique a été étendue à d’autres parties du corps. L’un des fondements de l’ostéopathie est que la santé du corps humain dépend de l’état du fonctionnement du système musculo-squelettique dont les muscles , les os et même des ligaments.

Cette pratique est axée sur la manipulation des structures osseuses et musculaires.

L’ostéopathie suppose que la fonction et la structure sont étroitement liées. En effet, les organes du corps sont soutenus et protégés par le système musculo-squelettique. Lorsque ce système articulaire et musculaire est correctement aligné et fonctionne bien, cela indique que les tissus, en particulier le cerveau et les nerfs, seront sains, ainsi que le système digestif circulatoire, le système lymphatique et le système circulatoire. L’ostéopathie dispose de techniques variées tel que le  massage léger jusqu’au mouvement articulaire ultra-rapide.

Les ostéopathes identifient le problème en vérifiant l’état des muscles, des tissus, des articulations  de la personne. Puis identifie tout changement de tension musculaire ou de température dû au toucher. Le principe de base de l’ostéopathie est de restaurer la vitalité de ces muscles pour atteindre un état d’équilibre. Lors du bilan vital du consultant, le thérapeute doit déterminer l’emplacement de la blessure ostéopathique. À cette fin, il examine les différentes structures du corps, ce qui est une thérapie basée sur une méthode de pression.

Dans cette pratique proche du consultant, des facteurs agissent sur la santé physiologique. C’est le cas de  l’hygiène de vie, de la santé mentale et de la vie affective.

L'ostéopathie pour améliorer le bien-être général

L’accent est mis sur la prévention afin que le corps puisse se régler en autonomie. Les effets du stress physique ou psychologique, les mauvaises postures ou un accident peuvent affecter le système musculo-squelettique. Ils peuvent engendrer une douleur ou endommager la fonction nerveuse locale et affecter les organes vitaux, le système respiratoire, le système cardiovasculaire et le système nerveux. L’ostéopathie est également très efficace pour les sportifs, notamment les sportifs de haut niveau, ils peuvent obtenir une meilleure santé physique et mentale grâce à cette pratique.

L’ostéopathie est une thérapie manuelle et propose différentes manipulations. Comme le massage et la palpation afin de soulager les douleurs musculaires et osseuses, telles que les crampes, la sciatique, et même les lombalgies. Elle peut également soulager les raideurs de la nuque, l’arthrose, l’asthme, les vertiges, la migraine et les troubles du sommeil.

L’ostéopathie peut intéresser de nombreuses personnes à toute tranche d’âge. Si vous êtes enceinte ou avez des problèmes particuliers, consulter votre médecin avant de programmer le premier rendez-vous.

Attention, l’ostéopathie non conventionnelle n’est pas adaptée au traitement de maladies graves, mais en compléments des traitements et/ou traitements médicaux conventionnels, elle peut également apporter des bénéfices sur la santé dans de nombreux cas sur avis médical.

Les thérapeutes utilisent le toucher et la manipulation du système musculo-squelettique pour favoriser le bien-être, l’équilibre et la mobilité.

La formation est-elle encadrée par la loi ?

Pour pouvoir pratiquer cette thérapie, vous devez décrocher un Diplôme d’Ostéopathie (DO). Un enseignement de qualité durant plus de 5 ans après le baccalauréat. L’obtention du diplôme se réalise dans des établissements agréés par l’État et par le ministère de la Santé, ces écoles agréées sont consultables sur le site de l’OFS ou du Syndicat Français des ostéopathes. Cette formation est sévèrement réglementée par la loi, le programme scolaire accrédité comprend 4 860 heures, 1 500 heures de pratique clinique et une thèse dans 7 domaines étudiés. Pour le cas de la pratique clinique orthopédique, celle-ci se déroule en autonomie durant la cinquième année de pratique et comporte trois étapes : l’observation, l’apprentissage progressif et l’acquisition.

Les étudiants qui ont reçu une autre formation professionnelle médicale peuvent recevoir des prestations. La durée de l’étude dépend de la profession d’origine :

  • 2300 heures de formation pour les infirmiers ainsi que les pédicures-podologues 
  • 800 heures de formation pour les médecins
  • 1900 heures de formation pour les masseurs-kinésithérapeutes ainsi que les sages-femmes

Pour qu’un praticien puisse se prévaloir du titre d’ostéopathe, il se doit d’obtenir le suivi complet du cursus et le diplôme.

Nos ostéopathes

Pauline BOUQUEROD - Ostéopathie à Lyon

Pauline BOUQUEROD

Lyon 7

Ostéopathie