Accueil > Charte de déontologie
charte déontologique Mon Poivre Rose

Charte de déontologie

Mon Poivre Rose s’engage auprès de ses consultants à leur faire bénéficier des apports des médecines douces en toute sécurité. Comme pour toute profession liée à la santé et au bien-être, il est important que tous les thérapeutes respectent certains impératifs dans l’exercice de leur pratique.

Chaque thérapeute qui rejoint l’aventure Mon Poivre Rose s’engage à respecter l’ensemble des articles de la charte de déontologie dont les principaux thèmes sont repris ici.

Ce code est aligné sur les principes des syndicats et associations de chacune des pratiques.

Article n°1.

S’engager à pratiquer le tarif unique de 35€ quelque soit la pratique et quelque soit la durée de la séance que vous proposez.

Article n°2.

Avoir suivi une formation avec stages et apprentissages pratiques.

Article n°3.

Pratiquer avec bienveillance, humanité, honnêteté, respect, dignité, non jugement, sans discrimination et dans le meilleur intérêt du consultant.

Article n°4.

Respecter strictement l’obligation du secret professionnel en ne divulguant à quiconque ce que le consultant vous aurait confié ou ce que vous auriez pu voir, entendre ou comprendre.

Article n°5.

Connaître les limites de votre profession, et adresser le consultant à un autre praticien de santé s’il était plus à-même de le prendre en charge. Refuser la séance quand nécessaire.

Article n°6.

Être bien formé(e) et mettre à jour ses connaissances pour apporter toute l’expertise nécessaire dans l’exercice de votre pratique.

Article n°7.

Ne pas réaliser de diagnostic médical, ne pas influer sur les éventuels traitements en cours ni conseiller à un consultant l’arrêt de celui-ci si vous n’êtes pas vous-même médecin.

Article n°8.

N’émettre aucune promesse de guérison ni d’atteinte d’objectifs inaccessibles, ne pas surestimer les possibilités de votre intervention.

Article n°9.

Se conformer aux obligations légales et réglementation en vigueur relatives à votre profession.

Article n°10.

Avoir une connaissance approfondie des contre-indications potentielles dangereuses pour le consultant et l’en informer.

Article n°11.

Exclure tout discours injurieux, dénigrant ou diffamatoire envers les autres professions de santé.

Article n°12.

Ne pas profiter de l’ascendant lié à votre rôle, s’interdire tout prosélytisme religieux, politique, sexuel ou sectaire.

Article n°13.

Laisser au consultant sa totale liberté de choix thérapeutiques, respecter et promouvoir au maximum son autonomie. Le consentement du consultant doit être obligatoire.

Article n°14.

Prendre toutes les mesures d‘hygiène personnelle et du lieu de consultation nécessaire à la bonne prise en charge du consultant.

Article n°15.

Exposer clairement aux consultants la nature et les modalités des séances.

Article n°16.

Être clair, précis, sincère et honnête si vous faîtes de la publicité relative à votre activité.

Article n°17.

S’assurer de l’accord du parent ou représentant légal par le biais d’un écrit si vous êtes amené à accompagner un mineur ou un majeur protégé.

Article n°18.

Le détournement ou la tentative de détournement de consultant est interdit.

Article n°19.

Déclarer des informations justes et fiables concernant ses formations en expériences.